Tout savoir sur le Riz

L

e riz est un aliment consommé dans le monde entier. Aujourd’hui le riz est présent dans toutes les cultures. Mais faute de connaissance à son sujet, nous le consommons de la mauvaise façon : Nous en mangeons trop, la plupart du temps il s’agit de riz de mauvaise qualité et nous ne savons pas le préparer. Heureusement, dans cet article, vous allez réapprendre à manger du riz pour que cet aliment ne nuise pas à votre bien être et à en tirer le plus de bienfaits.

Bien choisir son riz.

1. Bannissez le riz blanc !

Il a un index glycémique (IG) beaucoup trop élevé et a perdu la majorité des oligo-éléments, qui sont contenus dans l’écorce du grain. Choisissez plutôt du riz complet.

2. Achetez du riz bio

En effet, le riz que vous trouvez en grande surface est plein de pesticides et contaminés à l’arsenic. Et tous ces produits néfastes se concentrent dans l’écorce du grain. Il est donc important d’acheter du riz complet et bio.

3. Privilégiez les variétés à index glycémique (IG) bas.

Lorsque que vous consommez des aliments à IG haut, l’organisme se retrouve avec une quantité trop importante de sucre à gérer d’un coup. Il y a un pic de glycémie, le corps secrète de l’insuline afin de réduire le taux de sucre dans le sang. Imaginez une voiture qui subit des chocs à répétition, elle finit par ne plus rouler !

Le riz sauvage et le riz basmati complet sont à privilégier pour une consommation régulière.

Préparation du riz

Nous ne savons pas du tout préparer le riz.  Les sociétés anciennes (Japon, Moyen-Orient …) suivaient un protocole bien précis avant de consommer le riz. Ils ne se contentaient pas de brandir leur paquet de riz et de le mettre directement dans l’eau bouillante !Je vais donc vous expliquer comment préparer votre riz selon la tradition. La préparation  est tout aussi importante que le choix du riz car elle va influer sur les qualités nutritionnelles de ce dernier, son index glycémique et son impact sur l’organisme.

Trempage du riz

1. Le trempage

Le trempage permet de réveiller les enzymes du riz, afin de le faire pré-germer. Ainsi, on augmente ses qualités nutritionnelles et on rend ses nutriments plus facilement assimilables par le corps.  En effet, cela déclenche une pré digestion du grain. De plus, le riz, comme la plupart des céréales, contient des inhibiteurs d’enzymes et de l’acide pythique, ces éléments bloquent l’absorption des nutriments par le corps.  À terme cela peut conduire à des carences. Le trempage permet de neutraliser une bonne partie de ces éléments nocifs. Faites tremper votre riz toute une nuit au minimum, plus la durée sera longue, plus l’acide pythique  et les inhibiteurs d’enzymes seront neutralisés.

2. Le rincage

Votre riz a bien fait trempette, vous pouvez maintenant jeter l’eau de trempage. À présent, il est nécessaire de bien le rincer, plusieurs fois, jusqu’à ce que l’eau devienne presque transparente. Cela permet d’enlever l’amidon de l’enveloppe du riz, il devient plus facile à digérer.

3. La cuisson

Il ne vous reste plus qu’à cuire votre riz. Ne le cuisez pas trop, il doit être cuit al-dente. La sur-cuisson augmente l’index glycémique du riz. Il serait dommage d’avoir suivi toutes ces étapes pour tout gâcher maintenant.

Il n’est pas bon de consommer des céréales en trop grande quantité. En suivant ce protocole, vous rendez votre riz beaucoup plus sain à la consommation, mais ce n’est pas une raison pour en abuser. Souvent, ce n’est pas l’aliment qui est mauvais à la santé, mais l’excès. Dans les sociétés anciennes, le riz n’était pas consommé en grande quantité, 3 cuillères à soupe dans votre assiette suffisent largement. N’en consommez pas à chaque repas non plus, varier vos aliments et ajoutez toujours des légumes à vos repas. La modération et la variété sont les règles fondamentales d’une alimentation saine et équilibrée.

Copyright Jalimentemasanté © 2015 Tous droits réservés.